Ce blog est un petit journal de mes aventures quotidiennes pendant ce tour du monde. Je vous donne quelques conseils qui vous aiderons, je l’espère un jour, si vous passez par les mêmes endroits que moi sur cette merveilleuse Terre (qui me surprend tous les jours). Vous retrouverez un brin d’humour, beaucoup de rires et un chouillat de larmes.
Je partage avec vous mon expérience, une expérience de folie, remplie de magie et de paillettes.

Voyager ce n’est pas prendre un « selfie » avec le Christ Rédempteur à Rio de Janeiro, c’est former une famille autour du monde, se dépasser au quotidien, s’enrichir de cultures complètement diverses et variées, goûter des centaines de plats différents. Voyager, c’est aimer, c’est méditer, c’est organiser et gérer, c’est rencontrer des personnes incroyables plusieurs fois par jour, c’est discuter pendant des heures de choses plus intéressantes à chaque fois, c’est partager des moments inoubliables, c’est faire des kilomètres à pieds pour voir des miracles de la nature. Mais c’est aussi ne pas dormir pendants des dizaines d’heures, c’est des heures de bus interminables, c’est un sac à dos pesant. Ce n’est que du pur bonheur, c’est de l’inattendu, de l’inconnu. C’est apprendre de nouvelles langues, c’est partager sa chambre, sa nourriture, sa vie avec les voyageurs.

Voyager c’est l’école d’une vie, c’est le métier le plus intéressant du monde, c’est s’ouvrir aux autres, c’est apprendre tous les jours, c’est changer de priorités, c’est se transformer, s’émerveiller.

A travers ce blog, j’aimerai non seulement vous faire voyager avec moi mais aussi vous inciter à réaliser vos rêves, à sortir de votre zone de confort, à ne pas avoir peur de prendre des risques car « voyager » c’est ce qu’il y a de plus merveilleux sur Terre.
A l’heure où je vous écris, je suis devenue « travelholic », une maladie qui, à priori, ne se guérit pas, la drogue la plus excitante du monde, celle qui ne fait aucun dégât et qui améliore une vie : voyager.
Le voyage, est la seule chose qui s’achète et qui enrichit une personne, il y a une phrase en anglais que j’aime beaucoup qui dit « I wanna make memories all over the world », c’est beau, c’est ambitieux, mais croyez moi ça en vaut la peine et c’est surtout possible.
Je dis toujours aux gens que je vois que « le monde est à papa et qu’il m’a donné les clés pour que je puisse l’explorer », ça m’amuse, c’est drôle, je suis une petite comique moi.
Beaucoup n’osent pas, trouvent des prétextes, mais sincèrement, ça vous changerait la vie. Nous avons la chance de pouvoir « choisir », nous avons la chance de pouvoir vivre dans un pays libre, nous avons la chance de pouvoir décider de notre avenir, de notre destin, de ce qui peut nous rendre heureux. Sachez que c’est un luxe à travers ce monde, certains n’ont pas le choix, ils n’ont pas le choix que de travailler pour pouvoir manger, ils n’ont pas le choix parce qu’ils n’ont pas les moyens (ne serait ce que d’aller dans la ville la plus proche de chez eux), ils n’ont pas le choix car ils ne sont pas en bonne santé, ils n’ont pas le choix car pour eux c’est inimaginable.
Ce n’est pas tous les jours tout rose mais rien n’est facile dans la vie, il faut avoir la volonté, le courage et être déterminé.

Mon rêve c’est d’aider les gens par de petites choses un peu partout dans le monde, c’est faire sourire, c’est apporter un coup de main, apprendre et donner ce que je peux, partager mon bonheur, ma joie de vivre et utiliser mon savoir, mon humour, mes histoires pour rendre un peu meilleur un instant de la vie de ceux que je croiserai. Je veux donner du sens à ma vie, je veux avoir été utile à une infime partie de ce monde. Malheureusement, je sais que je ne peux pas changer les choses, je suis consciente de beaucoup de choses, mais comme je dis toujours : je veux contribuer à un petit quelque chose.
Mon souhait le plus cher a toujours été que la guerre, la famine, la misère, la maladie, la souffrance, la soif n’existent pas. Ah oui, qu’on ne torture et tue pas les animaux aussi. Oui, je vis dans le monde des bisounours, mais moi je veux réduire ça d’un pourcentage microscopique à mon échelle.

Aujourd’hui, voyager est devenu pour moi un mode de vie, un quotidien. Je me sens à l’aise, je me sens chez moi partout dans le monde. Le monde est ma maison, partout où je vais je sais me débrouiller, je sais que l’on va m’aider, je sais que je vais aimer.

Suivez ma merveilleuse aventure et si vous avez aimé ma philosophie parlez en autour de vous.
Vous pouvez également suivre et partager mon incroyable périple (avec des photos) sur les réseaux sociaux (Facebook & Instagram), liens en dessous.

Je vous aime,
Monika K

Suivez mon itinéraire ici : http://monikaontheroad.travelmap.fr

tumblr_n7ygfxDxS01rcrcdeo1_1280